Emploi : travailler avec un handicap

A savoir si vous êtes un travailleur handicapé

Si vous êtes travailleur handicapé, votre employeur aura certaines obligations envers vous. Ainsi, vous ne pourrez pas faire l’objet d’une mesure discriminatoire en raison de votre handicap. De plus, si nécessaire, votre employeur sera obligé d’adapter votre poste de travail en fonction de votre handicap. 

Notion juridique de « handicap »

Même si vous ne vous considérez pas comme « handicapé », la loi peut vous considérer comme tel. C’est le cas si vous souffrez d’une altération de vos fonctions physiques ou mentales qui limite vos activités de manière substantielle et durable. Selon la loi, l’effet de la maladie est « durable » s’il dure au moins 12 mois. Par exemple, vous pouvez avoir un handicap si vous souffrez de troubles auditifs, d’une maladie progressive, de dépression, ou suite à une blessure. 

Aménagement du poste de travail

Si à votre poste de travail il existe une pratique qui vous cause des désavantages liés à votre handicap, votre employeur sera obligé de procéder à des aménagements raisonnables. Si vous désirez que votre employeur vous fournisse un tel aménagement, donnez-lui toutes les informations nécessaires sur votre handicap et les désavantages en question. L’aménagement doit être « raisonnable » : il ne doit pas représenter une charge disproportionnée pour l’entreprise. Le type d’aménagement qu’on peut exiger de la part de son employeur comprend la modification des locaux (p. ex. si vous utilisez un fauteuil roulant), l’adaptation des équipements (p. ex. pour un aveugle), l’adaptation des rythmes de travail (p. ex. en cas de trouble mental) ou la modification des tâches (p. ex. après une blessure), etc. 

Porter plainte

Si votre employeur ne respecte pas ses obligations, vous pouvez saisir le tribunal du travail (Employment Tribunal). Attention, vous devez le saisir dans les trois mois à partir de l’acte discriminatoire. En cas de violation de l’obligation de fournir un aménagement raisonnable, vous disposez de trois mois à partir de la date à laquelle votre employeur aurait dû fournir l’aménagement. En cas de doute au sujet de cette date, portez plainte le plus tôt possible. Toutefois, si votre employeur vous informe qu’il ne fournira aucun aménagement, les trois mois commencent à la date du refus. Sarah Stanzel (barrister) pour Consultations GratuitesPour des problèmes avec votre employeur (droit du travail) ou votre propriétaire (droit locatif) en Grande-Bretagne, des avocats bénévoles de langue française répondent à vos questions GRATUITEMENT tous les jeudis à 19h00 (sauf mois d’août et vacances de Noël) à la crypte de St Mary’s Church, Upper Street N1 2TX (suivre "Islington legal advice center") métro : Angel (Northern line). Il est conseillé d’apporter une photocopie des documents relatifs à votre question.

Article juridique travail handicap